Des innovations technologiques foisonnantes

Désormais les rétroviseurs seront remplacés par des caméras

camera-retroviseur

L’Union européenne puis la France ont récemment adopté des évolutions de la règlementation qui autorisent dès à présent le remplacement de rétroviseurs par des « systèmes de vision indirecte ». Le décret n°2016-448 paru au Journal Officiel du 13 avril assure la cohérence du code de la route avec les nouvelles dispositions européennes.

Les règlementations françaises et européennes autorisent désormais le remplacement des rétroviseurs par des caméras. La règlementation automobile dépend effectivement de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU ou UNECE), qui a publié l’année dernière des rapports favorables à ces dispositifs appelés Camera-Monitor Systems.

Des inconvénients, mais plus d’avantages

Selon ces rapports, les rétroviseurs électroniques présentent des avantages et des inconvénients, mais les avantages l’emportent. Il y a un an, les prototypes testés mettaient parfois trop de temps à s’adapter aux changements brusques de luminosité, tel qu’en sortie de tunnel, aveuglant le conducteur une à deux secondes. Ils étaient parfois encore plus éblouis par un soleil rasant ou par des phares qu’un rétroviseur optique. Mais ce sont des défauts qu’on sait contourner. En contrepartie ils amélioraient significativement la visibilité dans l’une des situations les plus handicapantes : sous la pluie. Ils étaient par ailleurs moins sensibles à la saleté.

Des voitures plus aérodynamiques donc plus écologiques

Les caméra-rétroviseurs ouvrent la voie à des améliorations du design à l’intérieur comme à l’extérieur des véhicules. Le remplacement de rétroviseurs par des caméras permet d’améliorer sensiblement l’aérodynamisme, et donc de réduire le bruit et la consommation. Selon l’équipementier Valeo, qui propose sa solution Sightstream aux constructeurs, un rétroviseur électronique peut réduire les émissions d’un peu plus d’1 gramme de CO2 par km. Quant aux écrans, on peut optimiser leurs emplacements, en positionnant celui de droite à gauche du passager par exemple, au niveau de la console centrale, afin qu’il ne risque plus de boucher la vue. On peut aussi envisager de recourir à la réalité augmentée, en indiquant à l’écran les dangers potentiels.

Retour au portail RevueNews

La Vie au quotidien
Pourquoi pas !
Archives