Des innovations technologiques foisonnantes

Un rêve enfin réalisé, Terrafugia Transition, la voiture qui vole

Un nouveau concept de voiture avion,
nommé Terrafugia Transition

Un concept de “voiture avion” nommé Terrafugia Transition avait initialement été dévoilé en 2009, trois ans après la création de l’entreprise en 2006, société américaine Terrafugia, du latin “Fuir la Terre” dans le but de produire la première voiture qui vole… et ainsi réaliser un rêve de bien des générations d’enfants. À présent, l’entreprise annonce avoir mis la Transition en production pour un prix de vente de 279 000$ (215 000 €). Le véhicule se déplace à 105 km/h sur route et à 185 km/h dans les airs. Dans ce dernier cas, il lui faut déployer ses ailes de 8 mètres et s’élancer sur une piste de décollage de 500 mètres.

Les langues étrangères pour les enfants avec le robot Emys

Le Robot Emys

Comment faciliter l’apprentissage des langues étrangères chez les enfants de 3 à 7 ans ?, eh! bien le robot Emys est à votre disposition pour le faire. Fini les cours particuliers.

Le robot Emys et l'enfant

La société Flash Robotics mise sur son robot nommé Emys, à l’apparence inspirée des emojis en cours de financement sur Kickstarter, pour leur permettre d’apprendre l’anglais ou l’espagnol. Il fait office de professeur miniaturisé, capable de parler et de reconnaître les cartes avec puce RFID brandies par ses jeunes élèves.

Le robot de 40 centimètres de haut, au design inspiré des emojis et doté d’un micro, est conçu de façon à créer un lien particulier avec l’enfant, sur le modèle d’un animal de compagnie. Les cartes avec puce RFID liées à différents concepts ou mots de vocabulaire permettent un apprentissage direct basé sur la répétition : quand l’enfant colle la carte représentant un chien sur l’écran d’Emys, celui-ci prononce « dog » s’il apprend l’anglais ou « perro » s’il apprend l’espagnol.

En mouvement permanent

La particularité du robot tactile qui réagit aux interactions des enfants repose surtout sur son apparence humaine poussée à l’extrême : contrairement à la majorité de ses semblables, il est en mouvement constant, qu’il s’agisse de cligner des yeux ou de bouger sa tête même lorsqu’il n’accomplit pas une tâche spécifique. Autant de caractéristiques qui facilitent l’apprentissage par rapport à des cours classiques sur écran, les enfants étant plus impliqués face à un « professeur » animé.

En cas de réussite du financement participatif, les premières livraisons d’Emys auront lieu en juin 2018 — soit 10 ans après le début de sa conception — pour 399 dollars.

Un peu cher pour un robot professeur limité à deux langues mais dont l’usage pourrait être mis à contribution pour d’autres projets par des développeurs inspirés.

Le Robot Emys en Vidéo de Flash Robotic

Retour au portail RevueNews

La Vie au quotidien
Pourquoi pas !
Catégories
Archives